Jour 7 – La Bosnie-Herzégovine

2938 kilomètres parcourus et 7 pays traversés

Cela fait sept jours que l’aventure a commencé et les équipages traversent aujourd’hui le septième pays de l’itinéraire : la Bosnie-Herzégovine. L’itinéraire quitte la côte croate pour rejoindre les montagnes bosniennes. L’itinéraire du jour fait 361 kilomètres pour 6 heures et 4 minutes de route jusqu’au bivouac de Tjentiste, au Sud-Est de la Bosnie-Herzégovine.

Vers 8h00 ce matin, les Peugeot 205 ont quitté le bivouac de Vodice. Cette soirée dans le camp de bikers des OKIT aura une fois encore marqué les esprits. Après un court arrêt pour acheter de l’eau et faire le plein de carburant, les équipages reprennent la route vers l’Est. Deux heures d’autoroute les séparent de la frontière de la Bosnie-Herzégovine. Pour la deuxième fois, les équipages s’apprêtent à sortir de l’Union Européenne.

Passer la frontière de la Bosnie-Herzégovine peut demander du temps, surtout quand 250 Peugeot 205 veulent traverser en même temps. C’est sous une chaleur étouffante que les participants attendent pendant plus d’une heure au poste frontière. Aussitôt franchi, la plupart des équipages prennent la route des chutes de Kravice, tout près, tandis que ceux qui participent aux premières actions solidaires filent directement en direction de Mostar pour ne pas être en retard. Car ce septième jour de l’aventure est un jour important pour les équipages et l’organisation : c’est le jour des deux premières actions solidaires.

À l’entrée de la Bosnie-Herzégovine se trouve l’une des étapes les plus attendues de l’itinéraire, les chutes de Kravice. Découvertes lors de la première édition de Europ’Raid, ces chutes étaient presque totalement désertes. Aujourd’hui, elles sont devenues l’une des principales attractions touristiques du pays. De nombreux bus affluent sur d’immenses parkings nouvellement aménagés. Il faut dire que ce site vaut le détour. Les chutes de Kravice forment un amphithéâtre de cascades d’une vingtaine de mètres de haut se jetant dans un lac au milieu d‘une végétation très dense. Et dans ce décor de rêve, impossible de ne pas succomber à la tentation de piquer une tête.

C’est à Mostar que se déroulent donc les deux premières actions solidaires. Fidèles à leur mission solidaire, 80 équipages vont apporter 8 tonnes de matériel scolaire, sportif et médical dans deux centres de la ville : le centre pour enfants « Los Rosales » qui accueille des enfants en situation de handicap, et la « Maison des Enfants de Mostar » qui accueille des enfants séparés de leurs parents. Les 80 équipages sont donc répartis entre les deux centres.

Vers 14h00, tous les équipages sont arrivés à Mostar. Chacune son tour, les Peugeot 205 se stationnent sur le parking et les équipages commencent à décharger les cartons et sacs qui contiennent le matériel. Cartables, crayons, cahiers, feuilles… mais aussi ballons, vêtements de sport et jouets. Au total, chaque équipage achemine 100 kilogrammes de matériel solidaire, soit l’équivalent d’un coffre de 205, qui sera ensuite redistribué aux enfants lors de la prochaine rentrée scolaire, en septembre. Après un discours de remerciement de la directrice de l’école, et une visite de l’école, les participants profitent du reste de l’après-midi pour discuter et jouer avec les enfants présents.

Avant de reprendre la route en direction du bivouac, les équipages font halte à Mostar. Cette ville a particulièrement souffert de la guerre et les traces de balles et de bombes sont encore bien présentes sur les plus anciens bâtiments. Mais avec son architecture médiévale et musulmane, elle est considérée comme l’une des plus belles villes du pays. Elle a su conserver un riche patrimoine culturel tel que sa mosquée, son marché et son vieux pont inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Après un peu plus de deux heures de route, les équipages pénètrent dans le parc national de Sutjeska. Ce parc de 172 km² abrite le point culminant du pays ainsi qu’une des dernières forêts primaires d’Europe avec ses populations de loups et d’ours. Son entrée est marquée par un monument symbolisant la défaite de l’Axe et la mort de 7000 personnes lors de la bataille de Sutjeska en 1943. C’est d’ailleurs à quelques centaines de mètres du monument que bivouaquent les participants, au cœur même du parc national. Avant de profiter du concert organisé par un groupe de rock local, les participants dégustent un excellent repas typique, à proximité du campement.

suivez toute l'actualité
europ'raid