Jour 5 – La Slovénie

2204 kilomètres parcourus et 5 pays traversés

Le réveil est plutôt difficile en ce cinquième jour de raid. La soirée avec les autrichiens à Wefenweng a duré jusqu’à tard dans la nuit. Heureusement, l’itinéraire d’aujourd’hui est le plus court de l’aventure avec seulement 3 heures et 15 minutes de route pour atteindre le bivouac de Vrhnika en Slovénie, permettant ainsi aux équipages de se reposer ou de faire plus d’étapes.

La première étape de la journée, et la dernière en Autriche, est le pont du Dachstein. Construit sur le sommet du même nom à 2700 mètres d’altitude, c’est un pont suspendu long de 100 mètres et perché à 400 mètres au-dessus du sol. Au bout du pont se trouve une plateforme de verre qui offre une vue vertigineuse sur les plus grands sommets des Alpes autrichiennes. L’une des particularités du Dachstein est que malgré les températures élevées, on y trouve de la neige toute l’année. Les participants en ont donc profité pour se rafraîchir avant d’affronter les hautes températures annoncées dans le Sud de l’Europe.

Arrivés en Slovénie, les équipages ont longé le massif du Triglav, petit paradis slovène composé de montagnes, forêts, cascades et lacs. Le Triglav est le point culminant des Alpes Juliennes et le plus haut sommet de la Slovénie culminant à 2864 mètres d’altitude. Ils ont ainsi pu découvrir la cascade sauvage de Pericnik, les célèbres gorges de Vintgar longues de 1,6 kilomètres au fond desquelles s’écoule une rivière bleue turquoise, ou encore le lac de Bled, le plus populaire de Slovénie caractérisé par son ilot d’où s’élève le château de Bled. Certains équipages sont allés plus au Nord visiter le magnifique lac de Fusine, à la frontière italienne. Entouré de montagnes, ce lac est très fréquenté en raison de la couleur bleu turquoise de son eau.

Le convoi de 205 a ensuite filé vers Ljubljana, la capitale de la Slovénie. Respectueuse de l’environnement et à taille humaine, Ljubljana est une ville cosmopolite aux influences méditerranéennes et autrichiennes qui a conservé un centre historique aux architectures d’art nouveau et baroque. Ce qui est assez marquant, c’est que cette capitale ressemble à un village : avec ses 280 000 habitants, elle n’atteint pas la densité de population des villes moyennes de France : seulement 1019 habitants par kilomètre carré. L’emblème de la ville est le dragon, visible sur de nombreux monuments. Le dragon veille sur ses habitants. Pourtant, la ville a connu de nombreux rebondissements, surtout au cours du dernier siècle. Pendant la seconde guerre mondiale, elle fut occupée par l’armée italienne puis par l’armée allemande qui l’entoura de 30 kilomètres de barbelés afin d’enrayer le mouvement de résistance. Elle devint ensuite capitale de la République Socialiste de Slovénie au sein de la Yougoslavie avant de prendre son indépendance en 1991 et de rejoindre l’Union Européenne en 2004.

La Slovénie est l’un des plus petit pays d’Europe avec seulement 20 273 kilomètres carrés. Pourtant, on y trouve une étonnante diversité de paysages, entre mer et montagnes. Le pays possède par exemple les plus grandes grottes d’Europe. À seulement 30 minutes du bivouac se trouvent les grottes de Postojna, un vaste réseau karstique de plus de 20 kilomètres composée d’immenses salles et galeries remplies de stalactites et stalagmites. Ces grottes constituent le site le plus visité du pays. Un peu plus à l’Ouest se trouvent les grottes de Skocjan, moins connues et donc plus sauvages. Au cœur de ces grottes coule une rivière souterraine traversable sur un pont vertigineux construit à 200 mètres de haut.

C’est dans la ville de Vrhnika, à 20 kilomètres à l’Ouest de Ljubljana, que s’installe le cinquième bivouac de l’aventure. Cette petite ville typique de Slovénie a déjà accueilli les participants de Europ’Raid lors de l’édition 2016, un bivouac qui avait laissé de nombreux souvenirs. Pour le retour de Europ’Raid à Vrhnika, la ville a organisé une soirée culturelle. De nombreux habitants de la ville sont venus rencontrer les participants. Les participants vont pouvoir déguster un repas typique tout en écoutant des musiques locales.

suivez toute l'actualité
europ'raid