Jour 19 – La Tchéquie

7525 kilomètres parcourus et 17 pays traversés

Le 19ème jour du raid est l’un des plus attendus. Deux des principales étapes de l’aventure se situent sur l’itinéraire: les Camps de concentration d’Auschwitz et Prague, la capitale tchèque. Après deux dernières heures de route en Pologne, les équipages vont rejoindre la Tchéquie, 17ème pays de l’itinéraire. L’itinéraire traverse la Moravie orientale jusqu’à Prague où s’installera ce soir le 19ème bivouac. 525 kilomètres et 6 heures et 17 minutes de route attendent aujourd’hui les équipages.

Pour ne rien louper de cette nouvelle journée, les équipages quittent le bivouac de Kolna le plus tôt possible. Les anciens participants ont fait passer le mot que la visite d’Auschwitz nécessite plusieurs heures et qu’il faut y être le plus tôt le matin pour éviter la forte affluence quotidienne.

Après une petite heure de route, la quasi-totalité des équipages s’arrête dans la petite ville polonaise d’Oświęcim, ou Auschwitz en français. Cette ville située au Sud-Ouest de la Pologne, à cinquante kilomètres de Cracovie, est tristement célèbre pour avoir hébergé le plus grand camp de concentration et d’extermination nazi : le camp d’Auschwitz-Birkenau. Entre 1941 et 1945, plus d’un million de personnes, principalement des juifs, y ont été assassinés. Ce camp est devenu le symbole de l’extermination des juifs et de la barbarie nazie.

Le camp d’Auschwitz-Birkenau est en fait un ensemble de plusieurs camps. Le camp d’Auschwitz 1 est le camp souche. Bâti en 1940 à partir d’une ancienne caserne militaire, 70 000 personnes y ont trouvé la mort. Il est aujourd’hui devenu un musée sur la Shoah. Le camp d’Auschwitz II-Birkenau est le camp de concentration et d’extermination principal. Il a été surnommé « l’usine de la mort ». D’une capacité théorique de 100 000 détenus, le camp s’étend sur 170 hectares clôturés par 16 kilomètres de barbelés électrifiés. Chaque jour, des milliers d’hommes, femmes et enfants affluaient en train de toute l’Europe, et étaient systématiquement asphyxiées dans les chambres à gaz situées à l’arrière du camp. Construit à partir de 1941, le camp a été presqu’en totalité détruit par les alliés mais les traces des baraquements et des chambres à gaz sont encore bien visibles.

Au moins trois heures sont nécessaires pour visiter les deux premiers camps. Vers midi, les équipages reprennent donc la route en direction de la Tchéquie. Un peu après la frontière, de nombreux équipages font étape à Olomouc pour déjeuner. Cette ancienne capitale de la Moravie est, après Prague, la ville qui contient le plus riche patrimoine historique du pays. Ses très nombreux monuments et son architecture typique de Bohême donne un aperçu de la richesse du pays. D’autres équipages s’arrêtent visiter le site industriel de Vitkovice, ancien ensemble d’usines sidérurgiques aujourd’hui reconverti en musée. Au Nord-Est de Prague, les rochers de Prachov forment un parc naturel de plusieurs kilomètres composé de multiples rochers formant un labyrinthe de crevasses et de tunnels au cœur d’une forêt très dense.

Prague est la dernière étape de la journée, mais sans doute la plus importante. La ville aux 100 clochers est l’une des plus belles villes du monde avec ses ruelles de maisons colorées, son architecture typique de bohème, ses places, ses vieux ponts et bien sûr ses horloges. La plupart des équipages s’y arrête pour visiter la vieille ville Starometske, le château ou encore le célèbre Pont Charles. En quelques années, la capitale tchèque est devenue l’une des destinations les plus attractives d’Europe.

En fin de journée, les Peugeot 205 arrivent l’une après l’autre à Hostivar, dans le 15ème arrondissement de Prague, où a lieu le bivouac. Le parc boisé de Hostivar contient la plus grande retenue d’eau de Prague. Le parc est très fréquenté par les pragois qui viennent s’y promener et s’y baigner. C’est sur la plage, au bord du lac, que s’installe donc le 19ème bivouac de l’aventure.

suivez toute l'actualité
europ'raid