Jour 17 – La Hongrie

6592 kilomètres parcourus et 14 pays traversés

Pour ce 17ème jour de l’aventure, les équipages quittent la Roumanie, après deux jours de traversée, pour rejoindre la Hongrie, 14ème pays de l’itinéraire. Après les montagnes du Transfagarasan, les équipages vont parcourir aujourd’hui la plaine de l’Alföld, grande plaine de Hongrie, qui s’étend sur la majeure partie du pays. Pas de relief, mais 479 kilomètres de plat et 6 heures 54 de route jusqu’au bivouac de Gödöllő.

Chaque jour a son étape phare et aujourd’hui c’est Budapest qui motive les participants à reprendre la route. La capitale hongroise a en effet été élue meilleure étape de l’édition 2017. L’objectif est donc d’y être le plus tôt possible afin d’avoir suffisamment de temps pour la visiter.

Dés 8h00 du matin, les équipages reprennent donc la route en direction de Timisoara, dernière étape roumaine de l’itinéraire. Timisoara est la troisième plus grande ville de Roumanie. Elle est célèbre pour être la première ville à se rebeller contre le pouvoir de Ceaușescu en 1989, révolution qui entraîna la fin de la dictature communiste. Réputée pour ses somptueux parcs, ses envoûtantes roseraies ainsi que ses magnifiques jardins, la ville de Timisoara est une destination touristique importante de l’Ouest de la Roumanie.

Après une courte halte à Timisoara pour refaire le plein de carburant et écouler les derniers LEI du porte-monnaie, les équipages franchissent la frontière hongroise. L’itinéraire jusqu’à Budapest emprunte essentiellement l’autoroute. Il passe notamment par Szeged et Kecskemét au milieu des champs cultivés. Pour circuler, les équipages doivent se procurer une vignette au prix de 2975 HUF, soit environ 10 euros car le taux de change est incroyablement bas : 1 euro pour 325 forints hongrois.

À l’extrémité de l’itinéraire, les premiers équipages atteignent Budapest vers 13h00. Située le long du Danube, la capitale hongroise est l’une des plus anciennes villes d’Europe. Elle est née de la fusion de deux villes : Buda et Pest, chacune située sur un côté du Danube. Le centre de Budapest est doté de très nombreux monuments à l’architecture baroque et néogothique. Les plus emblématiques sont évidemment le parlement hongrois, plus grand d’Europe avec 18000m² de surface, le pont Széchenyi lánchíd, le Palais de Budavár, ou encore le bastion des pêcheurs. Mais la ville a beaucoup d’autres atouts et n’a rien à envier à sa concurrente Paris. Budapest est célèbre pour ses sources thermales. De nombreux thermes sont dispersés dans la ville dont les thermes Széchenyi les plus fréquentés de la capitale. La ville est aussi parsemée de nombreux parcs et places, comme la Place des Héros, place monumentale de Budapest classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. La plupart des équipages ont réservé la moitié de la journée à la visite de Budapest, mais cela n’est évidemment pas suffisant pour découvrir tous les charmes de cette ville millénaire.

Les participants déambulent pendant plusieurs heures dans la capitale hongroise avant de reprendre la route pour rejoindre le lieu de bivouac, situé à 30 kilomètres au Nord. Depuis deux ans, le bivouac de Hongrie prend place sur l’aérodrome de Gödöllo. Le décor est exceptionnel avec en arrière-plan les avions décollant et atterrissant sur la piste en herbe. Le temps d’une nuit, les Peugeot 205 côtoient donc les avions. Pour animer la soirée, la ville de Gödöllo a préparé une surprise aux participants : un groupe de musique local se produit sur la scène devant les participants qui dégustent le traditionnel goulash hongrois. Puis la soirée se poursuit avec un DJ, l’un des plus connus de la région.

suivez toute l'actualité
europ'raid