Jour 16 – La Roumanie

6101 kilomètres parcourus et 13 pays traversés

Comme en Albanie et en Grèce, les participants profitent d’une deuxième journée pour découvrir la Roumanie. Ce nouvel itinéraire part à la découverte des Carpates méridionales, aussi connues sous le nom des « Alpes de Transylvanie ». Les Peugeot 205 vont donc retrouver les montagnes et traverser les Carpates par la mythique route de la Transfagarasan. 334 kilomètres et 6 heures et 56 minutes de route jusqu’au bivouac de Simeria à l’Ouest de la Roumanie.

Une heure au nord du bivouac de Pitesti se situe le point de départ du Transfagarasan, étape incontournable de l’aventure depuis la toute première édition en 2014. Construite sous le régime de Ceaușescu afin de permettre une intervention militaire rapide en cas d’invasion par l’URSS, le Transfagarasan est aujourd’hui devenu une destination touristique majeure en Roumanie. La route traverse la plus haute chaîne de montagnes du pays : les Carpates. Avec ses 150 kilomètres de lacets et ses 2000 mètres d’altitude, elle est l’une des plus belles routes du monde, notamment au niveau du col où la route serpente sur un plateau entre deux versants de montagne. À 2040 mètres d’altitude se situe le lac Baléa, célèbre lac glaciaire situé entre deux des principaux sommets des monts Fagaras. La vue sur les Carpates est sublime.

La circulation dans le Transfagarasan est ralentie par l’affluence du dimanche. De très nombreux roumains viennent s’y promener le week-end. Mais malgré le nombre important de véhicules sur la route, celle-ci est toujours aussi impressionnante. Après une longue montée, les équipages accèdent au tunnel qui symbolise le col et le point culminant de la route, à 2000 mètres d’altitude. De l’autre côté de la montagne, un épais brouillard dissimule la vue et les paysages. Les équipages attendent que le nuage se dissipe avant d’entamer la descente.

Les équipages qui n’ont pas pris le Transfagarasan ont emprunté la Transalpina. Les deux routes sont très souvent comparées et même les roumains ne s’accordent pas sur celle qui doit être considérée comme la plus belle route du pays. La Roumanie est aussi connue pour ses mines de sel, et sur la route de la Transalpina se situe l’une des plus importantes du pays : la mine de sel Ocnele Mari. L’occasion pour les équipages de découvrir ses longues galeries devenues un parc de loisir. Jumelle du Transfagarasan, et pourtant bien moins connue, la Transalpina est la plus haute route de Roumanie. Elle est longue de 148 kilomètres et culmine à 2146 mètres d’altitude. Elle est souvent représentée par ses lacets très serrés semblables à des serpentins.

De l’autre côté des Carpates, de très nombreux équipages s’arrêtent à Sibiu pour déjeuner. Berceau de la civilisation saxonne, Sibiu est une ville historique fondée par les allemands. Elle regroupe 900 ans d’histoire et a conservé le plus grand patrimoine culturel de Roumanie, lui valant le titre de capitale européenne de la culture en 2007. Ses architectures gothiques, renaissance et baroques sont des souvenirs de son histoire. Non loin de Sibiu, le ravin rouge de Sebes est une miniature des grands canyons de l’Ouest américain avec ses pyramides et ses colonnes de roches rouges. Beaucoup d’équipages s’y rendent, malgré la difficulté d’accès, pour le découvrir et faire la traditionnelle photo de leurs Peugeot 205 au pied du ravin. Enfin, avant de rejoindre le bivouac, les équipages font halte à Hunedoara pour visiter le château des Corvin. Ce château bâti au 15ème siècle sur un promontoire rocheux est le plus grand de Roumanie.

C’est à Simeria, sur la colline Măgura Uroiului, que s’installe le 16ème bivouac de l’aventure. Pour ce premier bivouac à Simeria, la ville a organisé un spectacle de danses et une démonstration de combats historiques afin de faire découvrir aux participants la culture locale. De nombreux habitants se sont mêlés aux participants pour cette soirée culturelle qui s’annonce encore une fois très conviviale. La soirée s’est ensuite poursuivie en musique autour d’un immense feu de camp.

suivez toute l'actualité
europ'raid