Jour 14 – La Bulgarie

5388 kilomètres parcourus et 12 pays traversés

Comme souvent, les équipages bivouaquent aux abords de la frontière qu’ils doivent traverser le lendemain matin. C’est donc à une heure de la frontière bulgare, dans les montagnes macédoniennes, que débute le quatorzième jour de l’aventure. Aujourd’hui, les équipages vont traverser la Bulgarie d’Ouest en Est en longeant les deux massifs les plus importants du pays : le Rila-Rodopes et le Balkan. Ils doivent parcourir 385 kilomètres et 6 heures et 31 minutes de route pour rejoindre le bivouac de Kazanlak, au cœur de la vallée de la Rose.

Au lever du soleil, la vue est saisissante. Les participants qui sont arrivés après la tombée de la nuit découvrent la vue splendide depuis le bivouac sur les montagnes. Après avoir récupéré leurs petits déjeuners, les équipages reprennent le même petit chemin de montagne qu’ils ont emprunté la veille. Une heure plus tard, le convoi de Peugeot 205 arrive au petit poste frontière de Delcevo. Chaque année, le passage de la frontière Bulgare prend énormément de temps. Pour s’occuper, les participants ne manquent pas d’imagination : batailles d’eau, matchs de football, parties de cartes… Tous les moyens sont bons pour passer le temps. Après deux heures d’attente pour les premiers, et près de cinq heures pour les derniers, tous les Peugeot 205 entrent enfin en Bulgarie, une vignette de plus collée sur leurs pares brises.

Arrivés en Bulgarie, les équipages perdent à nouveau une heure, la Bulgarie étant alignée sur le fuseau horaire de la Grèce. Cela signifie que le temps de visite sera plus court ; il était déjà écourté par le temps d’attente à la frontière. Les équipages qui participent à la dernière action solidaire prévue en début d’après-midi prennent donc directement la route de Karlovo. Les autres font un premier arrêt au Monastère de Rila, site le plus visite de Bulgarie. Fondé au 10ème siècle au milieu du massif de Rila, ce monument est typique de l’identité culturelle Slave avec son architecture et ses riches décorations. D’une superficie totale de 8800 m², dont 3200 m² de cour intérieure, il est constitué d’une église, de plus de 300 cellules de moines. À quelques kilomètres du monastère se trouvent les pyramides de Stob, des pointes de sable mesurant entre 7 et 12 mètres semblables à des stalagmites. Classées « phénomène naturel d’importance nationale », ces pyramides orangées sont couronnées en leur sommet, ce qui leur donne un air de parapluie, ou de champignon.

À mi-parcours de l’itinéraire se trouve Sofia, la capitale et plus grande ville de Bulgarie. Étant l’une des plus anciennes villes d’Europe, Sofia est notamment prisée pour ses édifices religieux, ses monuments historiques et culturels. Le plus connu est sans aucun doute la majestueuse cathédrale Alexandre-Nevski qui sous ses coupoles dorées renferme d’immenses et peintures et des statues dorées. Mais ce n’est pas le seul lieu religieux qui attire l’attention des touristes : la basilique Sainte-Sophie fait également partie des choses à voir dans la belle ville de Sofia. Construite au VIème siècle, son architecture typiquement byzantine rappelle Constantinople. C’est elle qui a donné son nom à la capitale de Bulgarie.

La cinquième et dernière action solidaire de cette édition 2018 a lieu dans la ville de Karlovo, au centre de la Bulgarie. 60 équipages vont livrer 6 tonnes de matériel scolaire, sportif et médical, à l’association « Youth and Civil Initiatives in the Rose Valley » qui gère 21 jardins d’enfants dans la ville et les villages alentours et qui accueille plusieurs centaines d’enfants. Son objectif est de favoriser l’émancipation des jeunes en encourageant les activités et les événements spécialement pour les jeunes. Après avoir déchargé le matériel des Peugeot 205, aussitôt rechargé dans le bus de l’école, les participants ont pu profiter du reste de l’après-midi pour jouer avec les enfants : match de foot, danses, batailles d’eau…

Après une longue journée, les équipages se sont tous retrouvés à Kazanlak au Seuthopolis stadium, au même endroit que lors des éditions 2015 et 2016. Kazanlak est le centre de la Vallée de la Rose et de la civilisation Thrace. De nombreux tombeaux thraces ont été découverts tout autour de la ville. C’est donc à proximité des tombeaux que les équipages ont planté leurs tentes. Comme chaque année, la ville a organisé un spectacle de danses traditionnelles et un repas typique. Des danseurs revêtent l’habit traditionnel pour faire découvrir aux participants la culture bulgare.

suivez toute l'actualité
europ'raid