Jour 1 – Le grand départ

702 kilomètres parcourus et 1 pays traversé

Le jour J est enfin arrivé pour les 750 participants de l’édition 2018 de Europ’Raid ! C’est aujourd’hui qu’ils prendront le départ de leur tour d’Europe.

Les équipages ont quitté tôt ce matin le bivouac de La Chaize-le-Vicomte pour se rendre au centre de La Roche-sur-Yon, sur la Place Napoléon où sera donné, à 11h00 précise, le départ de la cinquième édition de Europ’Raid. Dès 8h00, les premières Peugeot 205 commencent à envahir la Place Napoléon, rentrant de tout côté et se stationnant de part et d’autre de la statue de Napoléon. En quelques minutes, un bouchon de 205 se forme sur les rues qui entourent la place ; 250 Peugeot 205 essayant de se frayer un chemin au son des klaxons et cornes de brume. L’euphorie du départ se fait sentir, et le soleil est au rendez-vous.

Le départ est, en effet, un moment très important pour les participants. C’est l’aboutissement d’un an de préparation. Entre démarches administratives, recherche de sponsors, collecte du budget, préparation de la Peugeot 205 et récolte du matériel scolaire, chaque équipage a dû accomplir de nombreuses démarches pour être sur la ligne de départ. Sur les 400 équipages qui se sont lancés dans la préparation depuis octobre 2017, seuls 250 prendront le départ aujourd’hui.

Très vite, la Place Napoléon se remplit. Les familles, amis et soutiens des participants sont venus nombreux et parfois de loin pour assister au départ. Près de 3000 personnes ont ainsi fait le déplacement pour rencontrer les participants et découvrir leurs voitures. Peintes de plusieurs couleurs, décorées de motifs en tout genre, couvertes de stickers… Il faut dire que ces Peugeot 205 trentenaires étonnent. Chaque équipage a fait un effort pour rendre sa voiture originale et le résultat est parfois impressionnant à l’image de cette Peugeot 205 décorée par un artiste de street-art.

Après 3 heures d’émotion sur la place Napoléon clôturées par les discours des partenaires de l’événement, le départ est donné par François Caumeau, élu de La Roche-sur-Yon et soutien historique de l’événement. Pendant de longs mois, les participants ont imaginé ce moment où ils entreront dans leur Peugeot 205 et prendront la route en direction de l’Est de l’Europe. Et aujourd’hui, ils y sont ! Chacune leur tour, les 250 Peugeot 205 franchissent l’arche de la ville qui symbolise la ligne de départ sous un tonnerre de klaxons et de cris de joie, puis se fraient un chemin dans la haie d’honneur formée par le public. Cap vers l’Est !

C’est un itinéraire un peu particulier que vont suivre les équipages. Pour cette première journée de route, pas d’étapes, les équipages vont seulement traverser la France d’Ouest en Est, passant par Poitiers, Guéret, Montluçon… Ils sont en effet attendus à 20h00 à Port dans le département de l’Ain pour le premier bivouac de l’aventure. Et la route est longue ! 700 kilomètres et 8h00 de route. Pas question de trainer. Certains équipages se risquent quand même à se servir de la bonne vieille carte routière, délaissant leur GPS. D’autres prennent le parti de suivre les 205 devant eux. À chacun sa méthode. L’essentiel étant d’arriver à bon Port. Quelques surprises ont attendu les participants sur la route : amis et famille avaient fait le déplacement au bord des routes pour les encourager. Comme une façon d’être ensemble un peu plus longtemps encore. Le reste du trajet s’est fait le nez collé à la vitre pour pouvoir admirer les beaux paysages français. Douce France…

Après environ 8h de route, un beau soleil tout le long de la journée, et de régulières pauses sur les aires d’autoroute, les équipages arrivent progressivement à Port où les attend l’organisation. Malgré la nuit vite tombée, les participants peuvent savourer le cadre verdoyant, du lieu et les reliefs montagneux. Pour les accueillir, la ville de Port a organisé un concert de musique sur le bivouac. Avant d’en profiter, les plus prévoyants ont monté la tente. Les autres ont filé prendre leur douche afin de se délasser de cette grosse journée de route. La fatigue de la journée a laissé des traces chez tous les participants qui n’auront pas fait de vieux os pour cette première soirée de l’aventure.

suivez toute l'actualité
europ'raid