Jour 5 – La Slovénie

Le réveil est plutôt difficile en ce cinquième jour de raid. La soirée avec les autrichiens à Wefenweng a duré jusqu’à tard dans la nuit. Heureusement, l’itinéraire d’aujourd’hui est le plus court de l’aventure avec seulement 3 heures et 48 minutes de route pour atteindre le bivouac de Divaca en Slovénie, permettant ainsi aux équipages de se reposer ou de faire plus d’étapes.

Le Dachstein, dernier rafraichissement avant les températures élevées de Croatie

Depuis plusieurs jours, la chaleur continue de grimper atteignant 37°C. Heureusement, les montagnes autrichiennes préservent encore un peu les participants avant la descente vers le Sud de l’Europe. Certains ont d’ailleurs fait le choix d’un dernier rafraichissement avant d’affronter les températures extrêmes de la Croatie, en montant en haut du Dachstein. À 2700 mètres d’altitude se trouve un pont suspendu long de 100 mètres et perché à 400 mètres au-dessus du sol conduisant à une plateforme de verre. Il offre une vue vertigineuse sur les plus grands sommets des Alpes autrichiennes. L’une des particularités du Dachstein est que malgré les températures élevées, on y trouve de la neige toute l’année.

Le parc national du Triglav, paradis slovène

Arrivés en Slovénie, les équipages ont longé le massif du Triglav, petit paradis slovène composé de montagnes, forêts, cascades et lacs. Ils ont ainsi pu découvrir la cascade sauvage de Pericnik, les célèbres gorges de Vintgar longues de 1,6 kilomètres au fond desquelles s’écoule une rivière bleue turquoise, ou encore le lac de Bled, le plus populaire de Slovénie caractérisé par son ilot d’où s’élève le château de Bled. Certains équipages sont allés plus au Nord visiter le célèbre lac de Fusine, à la frontière italienne. Entouré de montagnes, ce lac est très fréquenté en raison de la couleur bleu turquoise de son eau.

Visite de Ljubljana, capitale de la Slovénie

Ljubljana est une capitale particulière que les équipages ont pu découvrir en allant au bivouac. Respectueuse de l’environnement et à taille humaine, Ljubljana est une ville cosmopolite aux influences méditerranéennes et autrichiennes qui a conservé un centre historique aux architectures d’art nouveau et baroque. Ce qui est assez marquant, c’est que cette capitale ressemble à un village : avec ses 280 000 habitants, elle n’atteint pas le taux de population des villes moyennes de France.

L’aérodrome de Divaca

C’est sur un aérodrome que s’est installé le bivouac de Divaca. Le temps d’une soirée, les Peugeot 205 ont donc remplacé les avions. Les slovènes locaux ont préparé un repas chaud et fait déguster aux participants une bière artisanale de la région. Pour l’occasion, le club des anciennes voitures de la région a fait le déplacement présentant quelques-uns de ses modèles les plus anciens. Comme en Autriche, un orchestre a fait découvrir aux participants les musiques et chants slovènes tout au long du repas, installant sur le bivouac une ambiance festive et chaleureuse.

Au niveau mécanique, la seule panne de la journée a concerné l’équipage 100 Les Raid’outables. Contraints d’aller dans un garage, ils n’ont pu rejoindre le bivouac. Les mécaniciens continuent de veiller sur les Peugeot 205 jour et nuit, et les pannes sont de moins en moins fréquentes à mesure que les Peugeot 205 progressent sur l’itinéraire.

suivez toute l'actualité
europ'raid