Jour 4 – L’Autriche

Le quatrième jour de l’aventure commence sous le même grand soleil que la veille. Des températures caniculaires de plus de 35°C sont attendues en Autriche, de quoi inquiéter l’équipe mécanique pour le franchissement du col alpin du Grossglockner, plus haut col de l’itinéraire. Aujourd’hui, un itinéraire de 300 kilomètres à travers les Dolomites italiennes et le Tyrol autrichien attend les Peugeot 205, un itinéraire alpin qui rappelle la traversée de la Suisse.

Le lac bleu de Sorapis
À 8h30 du matin, la plupart des équipages avaient déjà quitté le bivouac, impatients de découvrir les étapes de l’itinéraire, et notamment le lac de Sorapis, étape la plus attendue. Situé à 1936 mètres d’altitude au centre d’une cuvette de montagnes, le lac est d’un bleu turquoise surréaliste. Malgré une randonnée longue et difficile de plus de 3 heures dans les montagnes, près de la moitié des participants ont fait l’ascension et ont plongé une tête dans l’eau pour se rafraîchir. Ceux qui ont préféré éviter la randonnée ont pu découvrir le magnifique lac de Braies, destination privilégiée des italiens.

Aussitôt arrivés en Autriche, et après avoir acheté la vignette automobile, les équipages ont pris la route du col de Grossglockner, principale étape de la journée. Culminant à 2505 mètres d’altitude, le Grossglockner est le plus haut col des Alpes autrichiennes. Longue de 48 kilomètres, la route traverse des paysages de montagne uniques, à tel point qu’elle est devenue la deuxième curiosité la plus visité du pays. Avec la chaleur accablante d’aujourd’hui, la traversée de ce col est un véritable défi pour les Peugeot 205. Le dénivelé de la route est plus important que celui du col de Susten. Le risque de surchauffe des moteurs est réel. Heureusement, les équipages ont tous suivi les conseils dispensés le matin même par l’équipe mécanique, s’arrêtant toutes les 20 minutes pour faire refroidir le moteur, et allumant leur ventilateur en marche forcée dès la moindre côte. Toutes les Peugeot 205 ont ainsi franchi le col sans encombre.

Sur la route du Grossglockner, quelques équipages se sont arrêtés visiter le glacier de Pasterze, plus grand glacier d’Autriche. Il s’étend sur 8,4 km et plus de 1000 mètres de dénivelé. D’autres ont continué leur route jusqu’aux grottes d’Eisriesenwelt, plus grande grotte de glace du monde, s’étendant sur plus de 42 km, ou encore Salzbourg, la ville de Mozart.

C’est à partir de 20h00 que les équipages ont commencé à arriver au bivouac. Pour le quatrième bivouac de l’aventure, les participants ont été accueillis à Werfenweng, petit village autrichien situé au milieu des montagnes du Tyrol. Pour l’occasion, les associations locales leur ont préparé une surprise. Tout au long de la soirée, ils ont pu découvrir la culture autrichienne à travers des musiques et danses traditionnelles. Un orchestre et des danseurs en tenues typiques ont offert aux participants un spectacle mémorable. Le lieu de repas se trouvant à 1 kilomètre et demi du campement, une navette a été mise en place pour emmener et ramener les équipages.

suivez toute l'actualité
europ'raid