Jour 12 – La Grèce

Douzième jour de l’aventure et dernier jour en Grèce pour les 450 participants. Après avoir rallié le sud du pays, les Peugeot 205 reprennent la route vers le nord en direction de la Macédoine. C’est à une heure et demie de la frontière macédonienne, à Grevena, que bivouaqueront ce soir les équipages, après un long itinéraire de 446 kilomètres et 6 heures et 6 minutes de route.

Comme chaque matin, les Peugeot 205 ont toutes quitté le bivouac avant 8h30. Les journées passent très vite et chacun sait que le temps perdu le matin est du temps en moins sur les étapes.

Delphi, deuxième plus grand site archéologique de Grèce

Pour les déçus qui n’ont pu visiter ni Corinthe ni Athènes, une étape de rattrapage est prévue aujourd’hui avec Delphi, deuxième plus grand site archéologique de Grèce. En comparaison à d’autres cités grecques, Delphi a conservé plusieurs ruines en plutôt bon état comme les premiers jeux pythiques (ancêtre des jeux olympiques) ou encore le sanctuaire où demeurait l’oracle d’Apollon. Le site de Delphi est aussi exceptionnel de par sa situation sur le flanc d’une montagne offrant une vue sur toute la vallée.

Les Météores et ses monastères

Les autres équipages qui ne se rendent pas à Delphi prennent la direction des Météores, principale étape de la journée. Les Météores sont souvent occultés par les iles grecques, pourtant ils constituent sans doute l’un des sites les plus impressionnants de Grèce. C’est une étape inédite de l’itinéraire que les participants de l’édition 2017 ont la chance de découvrir pour la première fois. Les Météores sont des piliers rocheux de plus de 300 mètres de haut au sommet desquels ont été construits au 11ème siècle des monastères orthodoxes. La légende veut que ces rochers aient été envoyés par les dieux sur Terre afin de permettre aux hommes de prier au plus près du ciel, d’où leur nom de « Météores ». Six monastères sont visitables aujourd’hui sur les 20 qui existait à l’époque. Pour les atteindre, il faut parfois monter de grands escaliers creusés dans les parois rocheuses. Le plus grand monastère est situé à 615 mètres de haut.

La rivière Venetikos

Dernière étape de la journée, la rivière Venetikos se trouve à un quart d’heure de route du bivouac. Aucun participant n’a résisté à l’appel de la baignade dans cette eau turquoise naturellement chaude. Entourée de falaises et de rochers, cette rivière offre des points de vue impressionnant, surtout lorsqu’ils sont vus depuis l’eau. Les 205% n’ont pourtant pas pu en profiter comme leurs congénères ; sur l’autoroute, un objet non identifié a percé leur roue, les obligeant à interrompre leur programme de la journée. Ils ont tout de même pu rejoindre le bivouac, la bonne humeur toujours au rendez-vous.

L’arrivée à Grevena

Accueillis à Grevena, les participants installent leurs tentes sur le terrain de football municipal. Sur le parking, 450 chaises et tables attendent le repas. Pour faire découvrir la culture grecque aux participants, la ville de Grevena a fait venir des danseurs, aussitôt rejoints par les participants qui s’essayent aux danses traditionnelles.

La fatigue commence à se sentir et à se voir sur les visages, raison de plus pour rappeler aux participants d’être vigilants sur la route. Les 205 quitteront la Grèce dans le courant de la matinée, demain. Ils rejoindront alors le petit pays qu’est la Macédoine, nouveau pays traversé par l’itinéraire cette année et dans lequel la troisième action solidaire sera organisée.

suivez toute l'actualité
europ'raid