Jour 11 – La Grèce

Arrivés la veille en Grèce, les équipages prennent aujourd’hui la direction d’Athènes au Sud. 446 kilomètres et 6 heures et 6 minutes de route les séparent du bivouac de Spata, situé à 20 kilomètres au Sud de la capitale grecque. L’itinéraire traverse le Péloponnèse et longe le golfe de Corinthe jusqu’à l’Attique, à la découverte de la Grèce antique.

Comme chaque matin, les équipages quittent le bivouac aux alentours de 8h00 juste après le briefing de l’organisation. Quatre équipages ont toutefois pris la route plus tôt pour aller récupérer l’équipage 73 AgroTeam 205 et leurs affaires suite à l’accident qu’ils ont subi la veille : leur Peugeot 205 ne pouvant plus continuer l’itinéraire. Un bel exemple de solidarité entre les équipages.

Le Pont du Peloponèse

Pour traverser la Grèce du Nord au Sud, les équipages sont contraints de reprendre l’autoroute. Après avoir longé la côte Ionienne pendant quelques heures, ils aperçoivent enfin le pont Rion-Antirion qui relie la Grèce continentale au Péloponnèse. Long de 2883 mètres, ce viaduc moderne donne une vue sur le golfe de Corinthe.

Corinthe, sa cité antique, sa forteresse, son canal

Corinthe était l’une des plus importantes cités de la Grèce antique. Aujourd’hui, cette ville portuaire conserve un très riche patrimoine historique avec notamment son ancienne acropole, l’Acrocorinthe, principal vestige de sa période antique, ou encore sa forteresse. La ville est aussi connue pour son canal qui relie la mer Ionienne à la mer Egée, traversant l’isthme de Corinthe et faisant du Péloponnèse une ile, artificiellement coupée du reste du territoire grec. Long de 6 kilomètres et large de 24 mètres, ce canal est un chef d’œuvre impressionnant.

Athènes, capitale de la Grèce

Athènes était la principale étape de l’itinéraire du jour. La capitale et plus grande ville de Grèce est l’une des plus anciennes du monde, célèbre pour son histoire, ses monuments, et bien sûr sa mythologie. Quelques heures dans la ville ne suffisent pas à visiter Athènes, mais permettent d’en découvrir les principaux sites tels que son Acropole, son agora, ou encore son stade panathénaïque.

La plupart des participants ont d’ailleurs débuté la visite de la ville par l’Acropole, l’un des sites les plus visités du monde. Bâtie sur une colline au centre de la ville, l’Acropole a servi de citadelle et de sanctuaire religieux sous l’antiquité. Le Parthenon impressionne par sa grandeur. Il est devenu le symbole de la ville. D’autres ont préféré déambuler dans les ruelles de la vieille ville ou encore se rendre au stade olympique. Berceau des Jeux Olympiques, la ville conserve son premier stade qui semble ridiculement petit à côté de celui construit pour les jeux de 2004.

Le bivouac de Spata

C’est à 20 kilomètres au Sud d’Athènes que s’installe ce soir le bivouac. Les participants sont accueillis sur le parking du Parc zoologique Attica, unique zoo de Grèce. Des tables sont installés pour le repas et une scène est mise en place avant de diffuser des musiques traditionnelles tout au long de la soirée. Le vent est présent, permettant à la température de diminuer, mais menaçant les tentes vides et mal plantées.

Demain, les 205 remonteront dans le nord de la Grèce pour le troisième jour dans le pays. Nouvelles étapes, nouvelles villes alors que sur la durée, la moitié du raid sera atteint. Les véhicules s’éloignent progressivement des côtes pour rejoindre les terres et remonter dans l’Europe centrale.

suivez toute l'actualité
europ'raid