Jour 10 – L’Albanie

Contrairement aux autres pays, l’Albanie nécessite deux jours de traversée pour rejoindre le Nord au Sud. Après une première journée de jusqu’à Vlora, les équipages reprennent donc les routes albanaises en direction de la Grèce en longeant la côte Ionnienne le long de la célèbre Riviera albanaise. L’itinéraire du jour fait 245 kilomètres et 6 heures et 23 minutes de route jusqu’à Ammoudia en Grèce.

Cette nuit, la plupart des participants ont dormi sur la plage. Avec la chaleur des derniers jours, de moins en moins d’équipages installent leurs tentes. Après le petit-déjeuner et le traditionnel briefing de l’organisation, les équipages ont donc quitté la plage, non sans difficulté à cause du sable, et traversé le centre-ville de Vlora en direction de la Riviera albanaise.

Le col de Llogara et la Riviera Albanaise

Pour rejoindre la Riviera albanaise, les Peugeot 205 doivent d’abord traverser le col de Llogara qui culmine à plus de 1000 mètres d’altitude. Cela ne pose aucune difficulté pour les voitures qui ont déjà grimpé deux fois à plus de 2000 mètres d’altitude. En revanche, ce col est particulièrement exceptionnel car il offre une vue plongeante sur la mer Ionienne. En effet, les montagnes du parc national de Llogara se jettent directement dans la mer.
En redescendant le col, les équipages découvrent la Riviera Albanaise. Cette côte sauvage est particulièrement célèbre pour ses plages paradisiaques et son eau turquoise. Elle s’étale sur plus d’une centaine de kilomètres entre Vlora au Nord et Saranda au Sud. Au contraire de la Croatie, cette côte est relativement bien préservée et épargnée par le tourisme de masse.

En fin d’après-midi, les équipages ont passé la frontière de la Grèce, un passage de quelques minutes qui contraste avec les longues heures d’attente aux frontières des Balkans. L’arrivée en Grèce est aussi synonyme de changement d’heure car le fuseau horaire a une heure de différence avec celui de l’Europe de l’Ouest.

Parga

Avant d’arriver au bivouac, les équipages s’arrêtent à Parga, ville typiquement méditerranéenne située sur la côte Ouest de la Grèce. À flanc de colline, cette ville portuaire construite en escargot possède des rues étroites ne permettant qu’une circulation piétonne. La vue en hauteur est imprenable sur la région et son rôle de petit village de pêcheurs de l’époque a contribué à en faire une destination touristique majeure de la région.

Bivouac d’Ammoudia

Pour la deuxième fois consécutive, les participants ont la chance de bivouaquer sur une plage. Ce soir, c’est sur la côte grecque, à Ammoudia, que le 10ème bivouac de l’aventure s’installe, de quoi rafraîchir les participants après de nouvelles températures très élevées.

Seul l’équipage 73 n’a pas rejoint le bivouac. Les Agroteam205 ont eu un accrochage et la Peugeot 205 ne pourra pas terminer son tour d’Europe. Heureusement, la solidarité entre équipages a permis aux trois membres de l’équipage de poursuivre l’aventure.

suivez toute l'actualité
europ'raid