Jour 10 – L’Albanie

Aujourd’hui débute le dixième jour de l’aventure, lendemain de la découverte de l’Albanie. Une longue journée de route est à prévoir pour rejoindre la Grèce aux alentours de 20h, le pays étant le premier à changer de fuseau horaire (+1h).

L’aventure Europ’Raid c’est une dizaine d’expériences sensationnelles à la fois. Un dépassement de soi, la découverte d’une partie du monde, un engagement solidaire mais aussi, et c’est non négligeable, un stage intensif en mécanique et montage de tente ! Monter, démonter, ranger, s’installer, les gestes deviennent automatiques et la levée du camp efficace.

Aujourd’hui, c’est la troisième fois du voyage qu’une halte est effectuée dans une école pour aller déposer le matériel dûment collecté. Ainsi, chaque nouveau dépôt se fait par de nouveaux équipages. Aujourd’hui c’est les équipages numérotés de 13 à 24 qui se rendent dans les écoles Adem Alushi et Nevro Selimi, près de Tepelene. Après une heure et demi de route plutôt tranquille, l’attente est à son comble, le silence se fait parmi les équipages. Un dernier virage et nous arrivons à l’école, qui ne compte pas moins de 154 enfants âgés de 6 à 15 ans. Alors que nous déchargeons le coffre de la voiture, nous recevons autant de sourires en retour. C’est une première action solidaire pour certains qui aimeraient développer leur engagement par la suite.

Pas le temps de traîner, une traversée d’un col de 1000m nous attend avec une quinzaine de lacets pentus. C’est en le redescendant que nos raideurs découvrent une autre facette de l’Albanie, moins difficile et plus balnéaire. La Riviera Albanaise vue du col nous permet d’observer les Peugeot 205 déambuler sur la pente, face à la mer. Une vue d’ensemble imprenable pour prendre conscience de notre avancée.

Très peu d’étapes ont pu être effectuées, et pour cause la traversée du col et l’attente lors du passage en Grèce. Les équipages parviennent tout de même à prendre le temps de s’arrêter pour un plongeon, profiter de la mer Méditerranéenne avant de retourner dans les terres de l’Est. Arrivée au bivouac de Préveza, chacun tente de placer son campement face à la mer espérant assister au levé du soleil le lendemain matin. Les plus futés opteront pour une nuit à la belle étoile, profitant jusqu’au bout d’un ciel dégagé et de la douceur du pays.

suivez toute l'actualité
europ'raid