Jour 2 : la Suisse, ses lacs et ses montagnes

Deuxième jour de raid, un premier pas vers la découverte. Nous avons quitté la France ce matin pour la Suisse. Un petit pays qui cache de magnifiques paysages.

Départ ce matin de Port, le premier campement du raid. Certains équipages s’arrêtent déjà pour admirer le lac de Nantua situé à quelques kilomètres. La brume matinale se dissipe peu à peu et les rayons du soleil brillent sur l’eau. Les montagnes apparaissent unes à unes…

Direction la Suisse pour l’ensemble des équipages. Nous quittons la France, « enfin l’aventure commence » commente Charlotte (Europ’Trip), c’est le « dépaysement ! ». Dès la frontière passée, l’équipage Ent’Raid 205 (Rodolphe, Gregory, Melvin) choisit de visiter à pied la deuxième plus grande ville du pays : Genève. Ils estiment cependant avoir perdu du temps à cause de la circulation, les limitant dans leurs visites pour le reste de la journée. Melvin rappelle qu’il est important « d’optimiser son temps ».

Après avoir longé « l’immense » lac Léman, deux itinéraires nous sont proposés. L’équipage Ent’Raid 205 est passé par le sud dans le but de voir le Château de Chillon, situé sur un îlot rocheux au bord du lac Léman.

D’autres en revanche ont choisi de suivre l’itinéraire passant par le nord de la Suisse. C’est le cas des équipages Norm’Entraide (Nicolas, Valentin, Caroline), Europ’Trip (Charlotte, Clémence, Antoine) et Céauké (Céline, Etienne, Kevin). Ils ont décidé de prendre cet itinéraire pour avoir plus d’étapes à découvrir, plus de paysages à admirer… Et ils n’ont pas été déçus : ils sont allés voir les chutes du Staubbach où se trouve la deuxième plus haute cascade de Suisse.

La journée s’achève dans la ville de Locarno au sud-est de la Suisse. Nous nous préparons pour un nouveau pays : l’Italie.

Quelques nouvelles de l’équipage Europ’ Express 23 (Gwenvaël, Maurine, Aurélie): L’équipe qui avait eu plusieurs pannes mécaniques le jour du départ (fuites du radiateur sur la Place Napoléon) a tout de même pris le départ en même temps que les autres. Malheureusement à Montluçon, la courroie de distribution s’est rompue, entraînant l’immobilisation de leur Peugeot 205. Ils sont alors rentrés chez eux et ont emprunté une autre 205 à un membre de la famille de Gwenvaël pour pouvoir poursuivre le périple. Ils ont repris la route dimanche matin et devraient nous rejoindre très prochainement…

Yaelle

suivez toute l'actualité
europ'raid