Jour 12 : Bulgarie, Roumanie et action solidaire

12 Août 2015, nous sommes déjà à la moitié du raid ! Deux équipages ont livré leurs 100 kilogrammes de matériel scolaire dans une école de Bulgarie.  Les autres équipages quant à eux en ont profité pour découvrir ou redécouvrir la Bulgarie, puis  la Roumanie.

En partant de notre bivouac de Kazanlak en Bulgarie, une grande partie des équipages vont voir le Buzludzha. Cette maison du parti communiste bulgare construite en 1891 est située au sommet du mont Buzlouzha dans les montagnes du Grand Balkan. Elle est maintenant abandonnée. Le trouvant « imposant et surprenant », Grégoire (Ent’raid Europe) est comblé par ce lieu abandonné mais envahie par la culture street art.

Ils font ensuite un arrêt dans la ville Veliko Tarnovo, ancienne capitale de Bulgarie. Ils y visitent la forteresse Tsarevets, une imposante place forte médiévale datant du 12e siècle.

Les équipages Europ’Trip (Charlotte, Clémence, Antoine) et Equip’Orga 3 (Vincent, Mathilde, Yaelle) se rendent quant à eux directement dans le petit village de Varnentsi en Bulgarie pour y faire leur étape humanitaire. Ils vont dans une école où une vingtaine de garçons âgés de 8 à 18 ans les attendent. Les équipages déchargent les cartons des 205 et les élèves les emmènent dans leur école. En découvrant les ballons gonflables et les sacs de cahiers, les enfants sont ébahis, « on pourrait penser que c’est Noël pour eux ». Antoine fait aussi remarquer que la pauvreté se ressent, « les enfants ont vraiment besoin de fournitures ».

Pour accueillir les équipages, un des élèves chante des chants traditionnels bulgares. La dernière chanson se finit en danse avec les enfants. « Quand nous sommes arrivés, les enfants ne savaient pas vraiment comment se comporter avec nous. Après avoir jouer au foot avec eux, nous étions tous plus détendus ». Même si les enfants ne parlent ni français, ni anglais, tout le monde arrive à se faire comprendre. Certains enfants sont épatés par les appareils photo et veulent capturer eux-même ces instants de complicité.

Après deux heures passées avec les enfants, les équipages doivent repartir sur la route. «C’était assez court, on serait bien resté plus longtemps» déclare Charlotte. Des photos sont prises avec les enfants sur les voitures, tout le monde se dit au revoir. Et c’est en gardant le sourire que les élèves regardent les deux 205 repartir.

Pendant ce temps, les autres équipages traversent le col de Chipka, col important dans l’histoire de l’indépendance bulgare, puis font un arrêt à Veliko Tarnovo pour visiter la forteresse, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le soir en Roumanie, dans la ville de Targoviste, nous avons la chance d’être hébergés dans une villa. Un repas aux chandelles nous est servi et nous ne tardons pas à aller nous coucher…

Yaelle

 

suivez toute l'actualité
europ'raid