Jour 10 : la Turquie

Le camping grec qui nous a hébergé hier soir nous a beaucoup plus. La Maire de la ville de Kavala, parlant français, nous accueille personnellement et dîne avec nous dans le restaurant du camping, situé à deux pas de la plage. Cette même plage où quelques heures plus tard beaucoup d’entre nous iront y piquer une tête pour un bain de minuit… Le lendemain, nous sommes tous allés à la Mairie de Kavala pour prendre une photo avec la Maire. Pour sortir de la ville grecque, des policiers nous ont escortés, ce qui ne passe pas inaperçu. Nous revoilà à nouveau sur la route, direction la Turquie !

Istanbul est sûrement l’étape la plus attendue par les participants d’Europ’Raid, c’est la plus éloignée de la France. Nous quittons avec impatience Kavala en direction d’Istanbul. Nous voulons arriver le plus tôt possible dans la plus grande ville de Turquie pour avoir le temps de la visiter. Certains équipages perdent du temps lors du passage complexe de la frontière.

Arrivés en Turquie, nous remarquons un changement de paysage, l’architecture n’est pas la même, nous voyons beaucoup de minarets. Dans le centre d’Istanbul la circulation est dense et nous nous faisons klaxonner… Nous finissons par trouver l’hôtel qui nous héberge, situé en plein centre-ville. Nous devons emprunter de minuscules ruelles, heureusement que les 205 ne sont pas larges ! Avant d’aller manger dans un grand restaurant turc, nous avons un peu de temps pour visiter la ville de nuit. « La nuit, Istanbul est lumineuse, vivante et colorée, une atmosphère particulière s’en dégage» fait remarquer Mathilde (Eqiuip’ Orga 3). Le soir, après avoir mangé un kebab avec vue sur la partie asiatique d’Istanbul, beaucoup d’entre nous se retrouvent dans un restaurant pour boire un thé traditionnel.

Yaelle

suivez toute l'actualité
europ'raid