L’édition 2015

Du 1er au 23 août 2015 a eu lieu la deuxième édition de Europ’Raid. 42 participants, répartis en 14 équipages, ont parcouru à bord de Peugeot 205, 11464 kilomètres à travers 19 pays en 23 jours. Sur leur route, ils ont rallié 23 villes d’Europe partenaires et acheminé 1400 kilogrammes de matériel scolaire dans 4 écoles de Bulgarie et Roumanie.

14 ÉQUIPAGES ET 42 PARTICIPANTS

Tout juste deux mois après le retour de l’équipe d’organisation de la première édition, la deuxième édition mais première ouverte au public a été lancée officiellement le 1er novembre 2014. Au total, 22 équipages se sont lancés dans la préparation, mais seuls 14 d’entre ont finalement pu franchir la ligne de départ. La préparation est longue et difficile, et tous les équipages ne sont pas parvenus à trouver leur budget, préparer leur Peugeot 205, ou récolter leur matériel scolaire.

Originaires de l’Ouest de la France, des Pays-de-la-Loire, mais aussi de Picardie, Normandie et d’Alsace, les 42 participants, dont 17 participantes, étaient étudiants et âgés de 18 à 25 ans. Pour beaucoup, Europ’Raid était leur première grande aventure. Après de longs mois de préparation, les 14 équipages ont pris le départ à Blain (Loire-Atlantique) et La Roche-sur-Yon (Vendée) de la deuxième édition de Europ’Raid, sous les encouragements d’une foule nombreuse. Familles, amis, partenaires et soutiens étaient venus par centaines souhaiter « bonne chance » aux nouveaux aventuriers.

11464 KILOMÈTRES À TRAVERS 19 PAYS EN 23 JOURS

Les premiers jours de l’aventure ont été marqués par un enchaînement de pannes mécaniques sur des Peugeot 205 parfois insuffisamment préparées, sollicitant jour et nuit Baptiste, premier mécanicien de Europ’Raid. En trois jours, trois des 14 Peugeot 205 au départ ont été abandonnées en Italie et en Slovénie, forçant les participants à se répartir dans les autres équipages. Deux autres Peugeot 205 se sont arrêtées plus tard de rouler, en Pologne, puis en Allemagne. Cette série noire a fait prendre conscience à l’organisation de l’importance du choix des voitures et de la préparation mécanique.

Malgré le risque de pannes mécaniques qui planait sur le convoi et inquiétait les participants, rien n’a pu altérer l’enthousiasme de ces derniers qui ont développé entre eux une solidarité à toute épreuve et ironisaient sur les situations difficiles. L’itinéraire a suivi son cours et les équipages ont enchaîné les découvertes culturelles en ralliant pas moins de 100 étapes, dont 12 capitales et une trentaine de patrimoines UNESCO mondiaux, notamment les immenses grottes de Skocjan, les rochers rouges de Bélogradtchik, ou encore les tristement célèbres camps de concentration d’Auschwitz en Pologne.

Chaque jour, les équipages ont emprunté des routes toutes plus belles les unes que les autres, et chaque soir, ils ont été accueillis dans une ville partenaire où ils ont vécu des moments intenses de partage et de rencontre. À Vodice en Croatie, les participants ont été accueillis par le club de bikers local, les Okit, et ont été invités à déguster un verre d’alcool local avant de partager avec eux une soirée festive qui s’est terminée tard dans la nuit. À Dupnitsa, ils ont assisté à un spectacle de deux heures mêlant chants et danses bulgares et ont traversé une haie d’honneur formée par les habitants habillés en tenue traditionnelle. Chacun des 23 bivouacs a apporté son lot de souvenirs et d’émotions offrant aux 42 participants une expérience culturelle inoubliable.

1400 KILOGRAMMES DE MATÉRIEL SCOLAIRE

L’aventure a pris une tournure encore plus solidaire au milieu de l’itinéraire à l’occasion des quatre actions solidaires. Le mercredi 12 août, quatre équipages ont livré les 400 premiers kilogrammes de matériel scolaire à l’école de Varnentsi en Bulgarie. Pour les remercier, les enfants ont interprété leur hymne national, leur ont fait une démonstration de danses traditionnelles, et les ont invités à déguster une brioche locale. Deux jours plus tard, en Roumanie, quatre autres équipages ont livré les dernières centaines de kilogrammes de matériel dans une école du canton de Satu Mare. Pendant plusieurs heures, ils ont joué avec ces enfants âgés de 6 à 12 ans, émerveillés de rencontrer ces étudiants français qu’ils ne connaissent pas et qui ont parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour leur apporter des jouets et des ballons. Au total, ce sont 1400 kilogrammes de fournitures scolaires et de matériel sportif qui ont été acheminés lors de ces quatre actions solidaires.

En 23 jours, les 14 équipages ont ainsi rallié l’extrême Ouest à l’extrême Est de l’Europe, de l’océan Atlantique au détroit du Bosphore à Istanbul, limite géographique naturelle de l’Europe continentale, et parcouru pas moins de 11464 kilomètres, soit 498 kilomètres par jour. Ils ont découvert 19 pays, et traversé trois chaînes de montagnes : les Alpes, les Carpates et les Tatras. La montée du Col de Susten en Suisse qui culmine à 2224 mètres d’altitude, point le plus haut de l’itinéraire, ou encore les 300 kilomètres de route qui longent la côte Adriatique en Croatie, ont été à elles-seules des étapes marquantes de l’itinéraire.

Le dimanche 23 août, après une dernière et chaleureuse soirée à Chooz dans l’Est de la France, 9 des 14 Peugeot 205 au départ ont  finalement franchi la ligne d’arrivée à Blain et La Roche-sur-Yon. Les imprévus mécaniques n’ont pourtant pas empêché les 42 participants de boucler leur tour d’Europe et de réaliser leur mission solidaire. Un mois plus tard, l’édition 2015 fut bouclée à l’occasion de la deuxième soirée de clôture, en présence des participants nostalgiques. L’aventure a été un véritable succès et l’organisation a aussitôt annoncé l’ouverture de l’édition 2016, la troisième édition de Europ’Raid.

Journal de bord
2015

Découvrir

Soif d’aventure?

Participez à Europ’Raid

Participer

Les 100 plus belles photos
de l’édition 2015

Voir les photos